page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

26REVUE OLYMPIQUEwww.olympic.orgLa Bulgare Stanka Zlateva a ravi ses supporters enconservant son titre dans lacatégorie des 72 kg, chezelle à Sofia en avril. La lutteféminine style libre estentrée au programmeolympique il y a seulementtrois ans à Athènes, etZlateva, championne dumonde, sera parmi lesfavorites l'année prochaineà Beijing. Ce fut pour lepays hôte une impression-nante démonstration dechampions lorsque soncompatriote Nikolai Gergova triomphé dans les 66 kg.Membre de l'équipe desÉtats-Unis triomphante dans le relais 4 x 400 m àAthènes en 2004, SanyaRichards projette de rejoin-dre l'élite des athlètes de lapiste aux Jeux à Beijing.Richards, 22 ans, se prépareà relever le défi de quatremédailles d'or à une éditiondes Jeux. Cet objectif, si ellel'atteint, la fera passer dans lacatégorie des Jesse Owens(1936), Fanny Blankers-Koen(1948) et Carl Lewis (1984).Médaille d'argent auxChampionnats du monde dusprint, elle espèrepouvoirconcourirdans le 200m, le 400 mSes premiers Jeux Olympiques furentà Séoul en 1988 et sa premièremédaille d'or, il l'a décrochée quatreans plus tard à Barcelone. Mais l'AustralienJames Tomkins ne prévoit pas de prendre saretraite si vite. À 42 ans, il vient de prouver qu'ilétait prêt à plus de gloire encore à Beijing.L'objectif de ce triple champion olympiqueest de devenir le médaillé d'or le plus âgé enaviron, après un nouveau et superbe résultatdans le quatre de pointe sans barreur, lors d'unesérie de sélection remportée par son équipe. S'il triomphe l'an prochain, Tomkins mettra unterme à un record vieux de 100 ans détenu par leBritannique Guy Nickalls, membre du huit masculinvainqueur de la médaille d'or en 1908 à Londres, àl'âge de 41 ans et 262 jours. «J'adore concourir etles Jeux sont le sommet de notre sport» expliqueTomkins, qui aura 43 ans au moment des Jeux. «Jene pratique pas l'aviron à outrance comme le fontles rameurs plus jeunes. Je consacre davantage detemps à développer la force et l'endurance, et jesuis plus souvent à la gym et sur le vélo.»Ci-dessous (à droite)James Tomkins, 42 ans.PASD'OBSTACLED'ÂGELe Japonais Kosei Inoue a remporté l'ordans la catégorie des poids mi-lourds auxJeux Olympiques à Sydney, il y a sept ans.Il n'en demeure pas moins plus déterminé que jamaisà se retrouver, dans un an, sur la première marche dupodium à Beijing. Inoue, 28 ans, est revenu au judoavec panache cette année après une blessure quil'empêcha de concourir en international depuis sadéfaite dans les quarts de finale en 2004. «Après lesJeux à Athènes», a-t-il déclaré, à l'issue d'un tournoià Paris au cours duquel il s'est emparé du titre despoids lourds, «je me disais qu'il était peut-êtrepréférable que je me retire de la compétition. Et puisje me suis vite mis à penser à l'avenir et j'ai décidéde continuer. Alors même que j'étais blessé departout, je voulais à participer aux Jeux suivants.Avant Athènes, j'étais quasiimbattable. Mais, ma défaitea retiré une lourde chargede mes épaules, j'étaisbeaucoup trop tendu.»À gaucheInoue en action.Le volleyball de plage fera tout pour maintenir au plus haut sesstandards à l'approche de Beijing et,notamment dans les finales des deux prochainsChampionnats d'Europe. «Nous sommes très heureux d'avoir élargi la voie aux joueurs européens», explique AngeloSqueo, directeur du département volleyball deplage de la FIVB, «afin qu'ils puissent obtenirdavantage de points grâce au circuit européen, envue d'une qualification.» Les joueurs peuvent ainsi améliorer leurclassement soit aux Championnats d'Europe enaoût de cette année à Valence, Espagne, ou àceux de juillet 2008 à Hambourg, Allemagne, etajouter ce qu'ils ont gagné à leurs résultats encompétition mondiale. Outre la Chine, pays hôte,les 23 premières équipes mondiales se qualifierontsur la base de leurs huit meilleurs tournois.LE RETOURD'UNE STAR DUJUDOPENDLETONFAITSESPREUVESVOLLEYBALLDEPLAGECi-dessusPendleton décroche l'or à Majorque.Victoria Pendleton est devenue uneconcurrente d'importance en vue desJeux de l'an prochain, après avoir décro-ché trois médailles d'or pour la Grande-Bretagneaux Championnats du monde de cyclisme sur piste,fin mars, à Majorque, Espagne. Pendleton, 26 ans,s'est réjouie de ces victoires dans les sprintsindividuel et par équipe et dans le keirin, qui placeson pays en tête dans sept épreuves.«Je voulais gagner une médaille, alors reveniravec trois, c'est une fabuleuse surprise» a-t-ellesouligné, elle qui était sixième dans les sérieséliminatoires de l'épreuve contre la montre etneuvième dans le 200 m sprint à Athènes en 2004.«Je suis ravie de toutes ces médailles mais celle dusprint reste la meilleure. C'est celle pour laquelle jem'étais entraînée.»Son oeil s'évade déjà au-delà de Beijing, car sonbut, bien entendu, est d'être présente à ce niveauen 2012, aux Jeux à Londres. «Participer à desJeux Olympiques dans son propre pays est uneoccasion trop extraordinaire. J'espère seulementque je serai toujours dans la course.»EN BREF

www.olympic.orgREVUE OLYMPIQUE27PHELPS VISE HUITMÉDAILLES D'OREn quête de huit médaillesd'or à Beijing, Michael Phelpsva tenter de dépasser l'unedes performances les plus marquantesde l'histoire des Jeux Olympiques, avecl'aval de celui qu'il veut détrôner. Le nageur américain, Mark Spitz,demeure en effet une légende sportivedepuis les sept médailles d'or en natationaccumulées à Munich en 1972. C'est cetexploit que son compatriote américain aégalé aux Championnats du monde àMelbourne, en mars dernier, un préalableexcitant en vue de ce qui pourrait adveniraux Jeux, l'an prochain en Chine.Phelps, qui a établi cinq nouveauxrecords du monde à Melbourne, adéclaré: «C'est le scénario idéal que j'aien tête à l'approche des éliminatoires et des Jeux Olympiques: j'ai la grandeforme. Je veux devenir l'un des plusgrands nageurs de tous les temps.»«Les records sont faits pour être battus», a déclaré Spitz, qui l'a regardé nager àMelbourne. «Michael Phelps a une chance.Mais exactement comme pour moi, il y atant de choses qui doivent bien se passer.»Ci-dessous L'Américain Michael Phelpsen quête de huit médailles d'or à Beijing l'année prochaine.BEIJING: COMPTE À REBOURS