page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

REVUE OLYMPIQUE79DÉCÈSMohamed Mzali, membre du CIO en Tunisie, est décédé à l'âge de 84 ans. Monsieur Mzali a occupé plusieurs postes ministériels dans son pays (Défense nationale, Santé publique,Éducation nationale) avant d'être nomméPremier ministre du gouvernement tunisien en1980, fonction qu'il exercera pendant six ans.Il a joué un rôle important dans le milieu du sport tunisien. Il a été à la tête du Comitéolympique tunisien (CNO) de 1962 à 1986, ainsique de la Fédération tunisienne de football en1962 et 1963; il a présidé en 1967 le comitéd'organisation des Jeux Méditerranéens à Tunis,puis a été président du Comité International desJeux Méditerranéens de 1979 à 1987. Élu membre du CIO en 1965, il a siégé àla commission exécutive du CIO de 1973 à1980, d'abord comme membre puis commevice-président à partir de 1976. Il a présidél'Académie Internationale Olympique (AIO) de 1977 à 1988 et il a été membre descommissions du CIO suivantes: presse etrelations publiques (1967-1972), culture etinformation (1973-1974), presse (1974-1980), tripartite (1977-1980), culture etéducation olympique (depuis 2002).Professeur de métier, Monsieur Mzali étaitun grand amoureux du sport. Il a pratiqué levolleyball, le football, le tennis et la marche. Ila également écrit, en arabe et en français, denombreux ouvrages sur la politique, l'histoireet l'Olympisme, dont L'Olympisme aujourd'huiet Un Premier ministre de Bourguiba témoigne.MOHAMEDMZALIMEMBRE DU CIO DEPUIS 1965DÉCÉDÉ À L'ÂGE DE 84 ANS.C'est avec une immense tristesse que leComité International Olympique (CIO) a appris le décès d'Anton Geesink, membre néerlandaisdu CIO, à l'âge de 76 ans.Grand athlète 10edan de judo, M. Geesink a été médaillé d'or olympique à Tokyo en 1964 et champion du monde de judo en 1961,1964et 1965. Il a également remporté 21 titres auxchampionnats d'Europe de judo et a étéplusieurs fois champion national de judo et triplechampion national de lutte gréco-romaine.M. Geesink a consacré toute sa carrière à la promotion du sport et de ses valeurs. Il étaitconseiller de la secrétaire d'État néerlandaiseau Sport, membre honoraire de la Fédérationinternationale du judo (IJF) et présidentd'honneur à vie de l'Union européenne de judo.Élu membre du CIO en 1987, il a étémembre de sa commission du sport pour tousainsi que de la commission d'évaluation pourles XIXeJeux d'hiver en 1996 et membredélégué à la responsabilité des membres de1992 à 2001. Depuis 2002, il jouait un rôleactif durant les Jeux en tant que membre duCIO délégué à l'observation des Jeux.Professeur de formation, M. Geesink étaitinstructeur à l'Académie royale militaire de Bredaet professeur à l'Académie d'éducation physiqued'Amsterdam ainsi qu'à l'Institut central deformation des professeurs d'éducation physiqued'Overveen. Il était également professeur etentraîneur national et international de judo.M. Geesink a été fait Chevalier de l'ordred'Orange-Nassau par la reine et s'est vudécerner le Prix de l'Académie française ainsique l'ordre du Trésor sacré, rais d'or, par Samajesté l'Empereur du Japon. Il a été docteurhonoris causade l'Université Kokusikan deTokyo, a été élu à l'unanimité au panthéon del'IJF en 2003, et nommé quatre fois sportif del'année dans son pays. La ville d'Utrecht l'ahonoré par une statue au centre de la villeen1995. Il est l'auteur de 11 livres et articlessur le judo et l'éducation sportive.ANTONGEESINKMÉDAILLE D'OR OLYMPIQUE ET MEMBRE DU CIO PENTTILINNOSVUOLe double championolympique, PenttiLinnosvuo, est décédéle 13 juillet dernier àl'âge de 77 ans.Linnosvuo a débuté sa carrièreolympique à 19 ans chez lui auxJeux de 1952 à Helsinki. Quatre ansplus tard à Melbourne, il remportel'or au 50 m pistolet et devient lepremier champion olympiquefinlandais au tir. En 1960, il repartdes Jeux de Rome avec unemédaille d'argent au 25 m pistolet(feu rapide). En 1964, il obtient l'ordans la même épreuve à Tokyo. ÀMexico pour ces cinquièmes Jeux, ilest porte-drapeau de la délégationfinlandaise. Il devient ensuiteentraîneur en Finlande, Suisse etdans l'ancienne Allemagne del'ouest. En 1998, il reçoit la GrandeCroix du Mérite du sport et de laculture physique, la plus haute distinction sportive en Finlande.