page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

REVUE OLYMPIQUE79DÉCÈSMohamed Mzali, membre du CIO en Tunisie, est décédé à l'âge de 84 ans. Monsieur Mzali a occupé plusieurs postes ministériels dans son pays (Défense nationale, Santé publique,Éducation nationale) avant d'être nomméPremier ministre du gouvernement tunisien en1980, fonction qu'il exercera pendant six ans.Il a joué un rôle important dans le milieu du sport tunisien. Il a été à la tête du Comitéolympique tunisien (CNO) de 1962 à 1986, ainsique de la Fédération tunisienne de football en1962 et 1963; il a présidé en 1967 le comitéd'organisation des Jeux Méditerranéens à Tunis,puis a été président du Comité International desJeux Méditerranéens de 1979 à 1987. Élu membre du CIO en 1965, il a siégé àla commission exécutive du CIO de 1973 à1980, d'abord comme membre puis commevice-président à partir de 1976. Il a présidél'Académie Internationale Olympique (AIO) de 1977 à 1988 et il a été membre descommissions du CIO suivantes: presse etrelations publiques (1967-1972), culture etinformation (1973-1974), presse (1974-1980), tripartite (1977-1980), culture etéducation olympique (depuis 2002).Professeur de métier, Monsieur Mzali étaitun grand amoureux du sport. Il a pratiqué levolleyball, le football, le tennis et la marche. Ila également écrit, en arabe et en français, denombreux ouvrages sur la politique, l'histoireet l'Olympisme, dont L'Olympisme aujourd'huiet Un Premier ministre de Bourguiba témoigne.MOHAMEDMZALIMEMBRE DU CIO DEPUIS 1965DÉCÉDÉ À L'ÂGE DE 84 ANS.C'est avec une immense tristesse que leComité International Olympique (CIO) a appris le décès d'Anton Geesink, membre néerlandaisdu CIO, à l'âge de 76 ans.Grand athlète 10edan de judo, M. Geesink a été médaillé d'or olympique à Tokyo en 1964 et champion du monde de judo en 1961,1964et 1965. Il a également remporté 21 titres auxchampionnats d'Europe de judo et a étéplusieurs fois champion national de judo et triplechampion national de lutte gréco-romaine.M. Geesink a consacré toute sa carrière à la promotion du sport et de ses valeurs. Il étaitconseiller de la secrétaire d'État néerlandaiseau Sport, membre honoraire de la Fédérationinternationale du judo (IJF) et présidentd'honneur à vie de l'Union européenne de judo.Élu membre du CIO en 1987, il a étémembre de sa commission du sport pour tousainsi que de la commission d'évaluation pourles XIXeJeux d'hiver en 1996 et membredélégué à la responsabilité des membres de1992 à 2001. Depuis 2002, il jouait un rôleactif durant les Jeux en tant que membre duCIO délégué à l'observation des Jeux.Professeur de formation, M. Geesink étaitinstructeur à l'Académie royale militaire de Bredaet professeur à l'Académie d'éducation physiqued'Amsterdam ainsi qu'à l'Institut central deformation des professeurs d'éducation physiqued'Overveen. Il était également professeur etentraîneur national et international de judo.M. Geesink a été fait Chevalier de l'ordred'Orange-Nassau par la reine et s'est vudécerner le Prix de l'Académie française ainsique l'ordre du Trésor sacré, rais d'or, par Samajesté l'Empereur du Japon. Il a été docteurhonoris causade l'Université Kokusikan deTokyo, a été élu à l'unanimité au panthéon del'IJF en 2003, et nommé quatre fois sportif del'année dans son pays. La ville d'Utrecht l'ahonoré par une statue au centre de la villeen1995. Il est l'auteur de 11 livres et articlessur le judo et l'éducation sportive.ANTONGEESINKMÉDAILLE D'OR OLYMPIQUE ET MEMBRE DU CIO PENTTILINNOSVUOLe double championolympique, PenttiLinnosvuo, est décédéle 13 juillet dernier àl'âge de 77 ans.Linnosvuo a débuté sa carrièreolympique à 19 ans chez lui auxJeux de 1952 à Helsinki. Quatre ansplus tard à Melbourne, il remportel'or au 50 m pistolet et devient lepremier champion olympiquefinlandais au tir. En 1960, il repartdes Jeux de Rome avec unemédaille d'argent au 25 m pistolet(feu rapide). En 1964, il obtient l'ordans la même épreuve à Tokyo. ÀMexico pour ces cinquièmes Jeux, ilest porte-drapeau de la délégationfinlandaise. Il devient ensuiteentraîneur en Finlande, Suisse etdans l'ancienne Allemagne del'ouest. En 1998, il reçoit la GrandeCroix du Mérite du sport et de laculture physique, la plus haute distinction sportive en Finlande.

Cet ouvrage a été publié quatre joursseulement après la cérémonie de clôture à Vancouver, sûrement un recordolympique! En dépit de cette hâte, rien neprouve que le contenu ou la qualité en aitsouffert. L'éditeur Volker Kluge, historienolympique expérimenté de renom, avait préparé certainessections du livre avec son épouse Gabi, bien avant que necommencent ces Jeux Olympiques d'hiver.L'impression est de splendide qualité, les photographiessont fabuleuses et même si ce livre porte principalementsur les performances de l'Allemagne, il n'en néglige paspour autant celles des autres pays. En ouverture, textes et images présentent les résultatsallemands avant de rendre compte au quotidien descompétitions olympiques en les accompagnant des résultatsdu jour (sous forme d'agenda olympique).Viennent ensuite diverses contributions d'auteursspécialisés sur chaque sport: ski alpin, ski de fond, saut àski, combiné nordique, ski acrobatique, snowboard, biathlonet patinage artistique. Puis une partie plus générale rappellele relais de la flamme et présente le Canada avant unexcellent retour sur l'histoire des Jeux olympiques d'hiverrédigé par le président de l'ISOH, Karl Lennartz. Puis c'estau tour des autres sports au programme à Vancouver:patinage de vitesse, patinage de vitesse sur piste courte,luge, skeleton, bobsleigh et hockey-sur-glace de faire l'objet d'un compte rendu. Comme à l'accoutumée, le livrese clôt sur les données et les faits des Jeux. N'est-il pas en tout point remarquable qu'un pays de cinq millionsd'habitants comme la Norvège ait remporté rien moins que 107 médailles d'or, 104 d'argent et 88 de bronze aucours des Jeux d'hiver? C'est du moins ce que je pense.À droite: Ole Einar Bjoerndalen a contribué au nombreimpressionnant de médailles remportées par la Norvège.80REVUE OLYMPIQUEWITH GLOWINGHEARTS/DES PLUSBRILLANTS EXPLOITS LE LIVRE COMMÉMORATIFOFFICIEL DES XXIEJEUX OLYMPIQUESD'HIVER ET DES XEJEUXPARALYMPIQUES D'HIVERÉdité par Alison Gardiner. Publié par: J. Wiley & Sons,2010, ISBN 9780470736180, 397 pages, bilingue enanglais et en français.Produit sous les auspices du comité d'organisation des JeuxOlympiques et Paralympiques de 2010 à Vancouver (COVAN)et édité par son directeur de marque et des services créatifs,Alison Gardiner, ce livre commémoratif des 21esJeuxOlympiques d'hiver et des 10esJeux Paralympiques d'hiverinclut des centaines de photos qui offrent une représentationvisuelle fabuleuse de l'essence de ces Jeux et qui racontentl'histoire des 27 jours de sports sous tous les angles.Reprenant pour titre la devise de Vancouver 2010: «WithGlowing Hearts/Des plus brillants exploits», elle-même extraitede l'hymne national canadien, cet ouvrage expose lesmoments officiels et les jeux eux-mêmes, mais aussi la tramehumaine moins connue et souvent non dite qui s'est dérouléeen coulisses, riche en couleurs et faite d'émotions à vifcapturant l'esprit de cette unique expérience internationale.ÉPIDÉMIOLOGIE DESBLESSURES DANS LESSPORTS OLYMPIQUES:Édité par Dennis J. Caine, Peter Harmer et MelissaSchiff. Publié par : Wiley-Blackwell Publishing, 2010,ISBN 9781405173643, 600 pages, en anglais.Depuis 1988, la commission médicale du CIO publiel'Encyclopédie de médecine sportive dans le but d'améliorer la prise en charge médicale et sanitaire des athlètes. Les 16 tomes portent sur un grand nombre de thèmes médicauxet scientifiques ayant trait aux sports et répondent à desquestions biologiques et cliniques essentielles. Ce volumes'intéresse à tout ce qui est connu de la répartition et desdéterminants dans les taux de blessures dans chaque sport.Les éditeurs ont choisi d'en rester à une méthode fondée surdes preuves et ont adopté une méthodologie uniforme pourévaluer les données disponibles. Chaque chapitre est illustrépar des tableaux qui facilitent l'examen des facteurs deblessures dans chaque sport et les uns par rapport aux autres.Pour chaque sport et épreuve olympique, les statistiques desblessures ont été étudiées et analysées par les auteurs entermes de types de blessures, de facteurs de risque et deconditions favorables. Afin de diminuer les incidences deblessures chez les athlètes, un soin particulier a été accordé à leur prévention. C'est une référence indispensable pour lesmédecins, physio-thérapeutes et entraîneurs au service desathlètes et des équipes sportives. LES JEUX OLYMPIQUES:600 VICTOIRES INCROYABLES,RECORDS INSOLITES, HASARDSÉTRANGES, DESTINSINIMAGINABLES, COUPS TORDUS,SPORTS IMPROBABLES, LOOSERSMAGNIFIQUES ET AUTRES BIZARRERIESFloyd Conner. Publié par: La Maison d'Édition, 2010,ISBN 9782360260027, 217 pages, en français. Squaw Valley, 1960: l'Autrichien Ernst Hinterseer remporte le slalom. Et son nom n'en finit pas d'apparaître dans lesouvrages sur les grands médaillés olympiques. Mais qu'enest-il du Sud-Coréen Kyung Soon-Yim qui prit part à la mêmeépreuve la même année et dont la connaissance en ski alpinse limitait à ce qu'il avait lu sur le sujet et à un niveaud'entraînement minimal sur des descentes herbagées?Floyd Conner, journaliste sportif et auteur d'ouvrages sur lesport, s'écarte des listes officielles de résultats et des grandsnoms du sport pour s'intéresser à un aspect plus humain etplus divertissant des Jeux. Divisé en thèmes, ces anecdotesqui chroniquent des épisodes amusants et autres trajectoiresmalchanceuses viennent nous rappeler que l'histoire des Jeuxc'est aussi celle de ce barreur de dix ans qui aida l'équipenéerlandaise à remporter le deux de pointe en 1900 à Paris et dont l'histoire a oublié le nom depuis bien longtemps.Sélection proposée par la bibliothèque du CIO, 1, Quai d'Ouchy, P.O. Box 1001, Lausanne, Suisse. Tél. +41 (0)21 621 66 11. Fax +41(0)21 621 67 18. Consultez le site www.olympic.org/bibiotheque (service de prêts, catalogue en ligne, liste des acquisitions, bibliographies thématiques).UNSER OLYMPIABUCH [NOTRE LIVRE OLYMPIA]; HEINZ FLORIAN OERTEL ETKRISTIN OTTO; PUBLIÉ PAR: DAS NEUE BERLIN VERLAGSGESELLSCHAFTMBH;ISBN: 978-3-360-01994-3; 239 PAGES; PRIX: 20,60 ?; ÉDITÉ PARVOLKER KLUGE; PRÉSENTÉ PAR TONY BIJKERK.VANCOUVER 2010