page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

Dans le cadre de sonProgramme de boursespour chercheurs post-gradués, le Centred'Études Olympiques(CEO) du CIO a retenusix projets de recherchepour leur excellenceuniversitaire et pourl'intérêt qu'ils offrentpour le développementdu Mouvementolympique. Les auteursde ces projets bénéficieront d'unebourse qui leurpermettra, entre autres,de consulter lescollections du CEO(fonds unique de plusd'un million dedocuments d'archives,publications, rapportsofficiels, de photos et defilms). Les résultats deleurs recherches serontpubliés fin 2011. Voir:www.olympic.org/universitesLe président du CIO, Jacques Rogge, a accueilliau siège du CIO à Lausanne le secrétaire généraldes Nations Unies, Ban Ki-moon. Les deuxdirigeants ont fait le point sur les activités menéesconjointement par leurs organisations en 2010 etréaffirmé leur volonté de participer à plusieursinitiatives utilisant le sport comme vecteur depaix, d'éducation et de développement. Le CIO et l'ONU ont renforcé leurs liens en2010, le CIO assistant pour la première fois àl'Assemblée générale de l'ONU en tantqu'observateur, un statut conféré en octobre2009 en reconnaissance de leur partenariat delongue date et de la contribution du CIO par lesport à la réalisation des objectifs du Millénairepour le développement (OMD). Mario Pescantea adepuis été nommé représentant permanent duCIO auprès des Nations Unies. Tout récemment, le CIO s'est associé au HautCommissariat des Nations Unies pour les réfugiés(HCR) afin de lancer un ambitieux programmeéducatif et sportif sur trois ans destiné à quelque 8 500 jeunes vivant dans le camp de réfugiésd'Osire en Namibie. Ce programme entendencourager les jeunes à pratiquer des activitéssportives afin d'atténuer certaines des épreuvesqu'ils traversent, que ce soit les grossessesprécoces, les maladies sexuellement transmissiblescomme le VIH ou encore la toxicomanie. Parmi lesautres activités organisées conjointement, citons lacampagne «Stop au VIH/SIDA» menée durant lesJeux d'hiver à Vancouver et la participation desagences onusiennes au Programme Culture etÉducation établi pour les premiers Jeux Olympiquesde la Jeunesse à Singapour l'été dernier, lequel atouché quelque 3 600 jeunes athlètes et leurentourage. «Le secrétaire général des Nations Unieset moi-même avons eu une discussion trèsfructueuse, qui nous a permis de passer en revueles nombreux programmes que nous avons mis surpied et d'aborder des questions d'intérêt commun»,a déclaré Jacques Rogge après la réunion. «En tantqu'organisation sportive mondiale, le CIO a le devoirmoral de mettre le sport au service de l'humanité.Cette mission a été réaffirmée lors du Congrèsolympique en 2009 à Copenhague, où le secrétairegénéral de l'ONU a prononcé un discours des pluséloquents. Nous sommes fiers de contribuer, par lesport, aux efforts déployés par la communautéinternationale pour atteindre les OMD.»Parmi les priorités, notons la recherche desolutions afin de faciliter l'accès des athlètespalestiniens et israéliens aux compétitions sportiveset l'adoption par l'ONU de la résolution sur la Trêveolympique pour les Jeux de 2012 à Londres. LES COMITÉS OLYMPIQUESD'ISRAËL ET DE PALESTINESE RÉUNISSENT ÀLAUSANNE SOUS LEPATRONAGE DU CIO LE PRÉSIDENT DUCIO RENCONTRELESECRÉTAIREGÉNÉRALDE L'ONU,BANKI-MOONLe CIO a accueilli la première réunion entre les CNOd'Israël et de Palestine afin d'examiner un certainnombre de questions ayant trait au sport. Cette rencontre fait suite à la visite du président JacquesRogge au Proche-Orient en octobre dernier. La réunion s'est déroulée de manière très constructiveet dans un esprit de coopération. La libre circulationdes athlètes, des entraîneurs, des officiels et dumatériel sportif palestiniens ainsi que des athlètesétrangers a été largement discutée et un modusvivendi a été trouvé entre les deux CNO. Le CIO aconfirmé qu'il enverrait des experts pour élaborerune stratégie de développement du sport à longterme en Palestine afin de continuer à aider les athlètes, les entraîneurs et les dirigeants sportifs, et trouver les moyens de mieux promouvoir le sportainsi que ses valeurs au niveau local. À court terme,la priorité sera donnée aux athlètes palestiniens afinqu'ils puissent participer aux Jeux à Londres. Laparticipation des athlètes israéliens aux compétitionsinternationales a également été soulevée et tous lesparticipants ont exprimé leur volonté d'user de leurinfluence pour régler cette question.Ci-dessous:(de gauche à droite) le président duCNO palestinien, le général Jibril Rajoub; leprésident du CIO, Jacques Rogge; le présidentdu CNO israëlien, Zvi Varshaviak.Ci-dessus:le président du CIO, Jacques Rogge,et le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.REVUE OLYMPIQUE13EN BREF

Ci-dessus:Beijing accueillera la Conférencemondiale sur le sport pour tous 2011 du 20 au23 septembre de cette année. 14REVUE OLYMPIQUELe président du CIO a rencontré AndroullaVassiliou, commissaire européenne àl'éducation, à la culture, au multilinguismeet à la jeunesse, au siège du CIO enjanvier dernier. Cette réunion avait pour but de partager quelques réflexions sur unnouveau document intitulé Développer ladimension européenne du sport, publié parla Commission européenne. Après l'entréeen vigueur du Traité de Lisbonne qui pourla première fois procure une base juridiqueau sport et reconnaît sa spécificité, cedocument formule une série depropositions sur les mesures que compteprendre l'Union européenne (UE) dans ledomaine du sport.Mme Vassiliou a présenté les détails de cetexte qui aborde le rôle sociétal du sport, sadimension économique et son organisation.Les représentants du Mouvementolympique qui assistaient à la réunion ontaccueilli avec satisfaction le soutienapporté par la Commission à la ventecentralisée des droits médiatiques commemoyen d'assurer la solidarité financière etla mise en place de mécanismes deredistribution dans le sport. Ils ont salué laposition de la Commission sur la protectiondes droits de propriété intellectuelledétenus par les organisations sportives,droits qui sont une source de revenusimportante pour le sport. Ils se sontfélicités de l'intention de la Commission depoursuivre ses travaux sur la définition de lanature spécifique du sport. Si ce document reconnaît clairement lerôle du sport dans l'inclusion sociale, lesreprésentants du Mouvement se sont ditspréoccupés de la mise en attente par l'UEd'un programme de financement dévolu ausport. Ils ont souligné l'importanced'affecter une ligne budgétaire à lapromotion du rôle sociétal du sport, enparticulier au niveau des structures locales.Le président du CIO a présenté lesinitiatives prises par le Mouvementolympique dans les domaines de la bonnegouvernance, des paris irréguliers et de lagestion de carrière des athlètes.Au terme des discussions, le présidentdu CIO a déclaré: «Avec l'entrée en vigueurdu Traité de Lisbonne et d'un articlespécifique sur le sport, il est temps detravailler au renforcement du rôle du sporten Europe. Notre rencontre avec MmeVassiliou a été très productive et nous adonné l'occasion de discuter des moyensde consolider le rôle social du sport dansdifférents domaines et, en même temps,de combattre les fléaux qui menacentl'intégrité du sport, tels que le dopage etles paris irréguliers.»La commissaire européenne a pour sapart déclaré: «Le CIO est un partenaire trèsimportant et je voudrais remercier leprésident du CIO et les représentants duMouvement olympique de leur précieuxconcours pour nous permettre de faireavancer les choses. Les propositionsd'actions contenues dans notre récentecommunication mettent en lumière lacontribution du sport dans notre société etrelèvent un certain nombre de problèmesque nous voulons résoudre en étroitecollaboration avec les États membres et lemilieu du sport.» ENTRETIENSUR LESPORTETL'UNIONEUROPÉENNECONFÉRENCEMONDIALE SUR LESPORT POUR TOUSBeijing (Chine) accueillera la 14eConférencemondiale sur le sport pour tous, laquelle sedéroulera du 20 au 23 septembre 2011. Cetteédition se concentrera sur la mise en oeuvrepratique des programmes de sport pour tous. Yparticiperont des intervenants du monde entierainsi que d'éminents experts afin de partagerleur savoir-faire dans ce domaine. La conférencesera également l'occasion d'examiner les étudesuniversitaires portant sur l'importance culturelleet les bienfaits pour la santé de la pratiquesportive. Cette conférence sera placée sous lesigne du partage des connaissances et del'échange des meilleures pratiques, à travers desateliers, des groupes de discussion et despossibilités de réseautage pour les participants.Les discussions s'articuleront autour desthèmes suivants: suivi de la Conférence mondialesur le sport pour tous de 2010; bienfaits entermes de santé et sur le plan social de lapratique d'une activité physique; programmes etpolitiques: les fondements théoriques et pratiquesdu sport pour tous; développement et promotiondu sport pour tous, notamment le rôle desdifférentes parties prenantes; et orientationsfutures. Les intervenantsont partagé leurs«secrets», s'agissantde la mise en place réussie deprogrammes de sport pour tous.Par ailleurs, la conférence permettra aux participants derencontrer des experts et des dirigeants dumouvement mondial du sport pour tous. Desmanifestations sociales et sportives viendrontcompléter le programme de cette conférence,manifestations pendant lesquelles les participantspourront se faire leur propre idée de l'héritageolympique de Beijing. Plus d'infos et inscriptionsur www.sportforall2011.org.Ci-dessus, à gauche:Androulla Vassiliouet Jacques Rogge.