page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

d'exemples de culture d'organisation positifs et négatifs et ont signalé combien, souvent, les organisations où la mixité est respectée opèrent très différemment de celles à dominante masculine. La recherche de ce qui pourrait expliquer les influences et les mécanismes à l'origine de l'inégalité des sexes a permis de conceptualiser certains thèmes pertinents répartis en trois séquences, à savoir: le contexte pré-électoral général, la procédure d'élection elle-même et le vécu des femmes après leur élection. Ces trois thèmes laissent apparaître les problèmes que pose chacune de ces trois étapes et ainsi fournissent des exemples de l'action à entreprendre quand on traite la question de l'égalité des sexes. Cet article ne pouvait offrir qu'un bref coup d'oeil sur les conclusions de l'étude dont le but était de procurer des informations et d'évaluer les progrès de la mise en oeuvre de la politique du CIO relative à la place des femmes aux fonctions dirigeantes au sein du Mouvement olympique. En évaluant les procédures d'intégration des femmes dans les structures de prise de décision et en écoutant les femmes membres de comités exécutifs et secrétaires générales de CNO exprimer leurs points de vue sur la mise en oeuvre et l'impact de cette politique, on s'aperçoit que beaucoup de travail reste à faire quant à l'égalité des sexes au sein des organes de prise de décision.Cette étude représente l'analyse et les points de vue des auteurs plutôt que celles du CIO ou du Centre d'études et de recherche olympiques. La version complète du rapport se trouve dans la section Documents sur www.olympic.org ?Le professeur Ian Henry est directeur du Centre d'études et de recherche olympiques à l'Université de Loughborough (Angleterre). Ses sujets d'intérêt vont des politiques et gestion olympiques à l'égalité des sexes au sein du Mouvement olympique. Il se livre également actuellement à l'évaluation des études menées sur l'héritage REVUE OLYMPIQUE 59RECHERCHE OLYMPIQUE

La Solidarité Olympique est l'organisme qui permet aux athlètes, quelles que soient leurs possibilités financières, de disposer d'une chance égale de se rendre aux Jeux Olympiques et d'y réussir. Elle administre et gère la part des revenus des Comités Nationaux Olympiques (CNO) provenant de la vente des droits de retransmission des Jeux Olympiques. Ces fonds financent une série de programmes d'aide, en collaboration, notamment, avec les CNO défavorisés et leurs associations continentales. Dans le cadre de son budget général, la Solidarité Olympique consacre USD 61 millions au soutien des athlètes durant la période quadriennale 2009-2012.SOLIDARITÉ OLYMPIQUEMOMENT DÉCISIFLA REVUE OLYMPIQUE RENCONTRE TROIS ATHLÈTES PROMETTEURS POUR QUI LES PROGRAMMES DE LA SOLIDARITÉ OLYMPIQUE ONT EU UN ÉNORME IMPACTALORS QU'ILS SE PRÉPARENT POUR LES JEUX OLYMPIQUES À LONDRES EN 2012.60 REVUE OLYMPIQUESOLIDARITÉ OLYMPIQUE