page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

Il y a cinq ans, à Ciudad de Guatemala, le Comité International Olympique (CIO) approuvait un plan de sensibilisation de la jeunesse du monde entier, mais d'une façon entièrement nouvelle. Le but était de créer une manifestation mondiale qui ferait la promotion des valeurs olympiques en combinant différemment le sport, l'éducation et la culture. Nous venons d'achever le premier cycle complet de ce projet. Avec la tenue concluante des 1ers Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver à Innsbruck en janvier dernier, qui faisaient suite aux 1ers Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été tout aussi réussis à Singapour en 2010, une nouvelle tradition olympique s'est imposée. Il n'est pas simple de décrire l'esprit unique qui anime ces Jeux Olympiques de la Jeunesse, un ensemble exceptionnel à forte teneur en énergie effrénée, enthousiasme et idéalisme! Comme pour les Jeux Olympiques, chaque ville hôte transmet sa propre magie et l'ambiance à Innsbruck fut électrique. Plus de 110 000 spectateurs sont venus assister aux compétitions et une large foule s'est rassemblée sur la place des victoires pour la remise des médailles et les concerts qui prolongeaient la soirée. À tous, les JOJ proposent quelque chose. Pour le Mouvement olympique, ils permettent d'innover et d'expérimenter, ce qui contribue au rajeunissement des Jeux Olympiques. Les JOJ à Innsbruck ont été le théâtre de plus d'une douzaine de nouvelles épreuves et certaines d'entre elles figureront bientôt dans le programme olympique. Les épreuves mixtes en genre et en nationalités (de différents Comités Nationaux Olympiques) se sont révélées populaires tant auprès des concurrents que des spectateurs. Les JOJ aident également le Mouvement olympique à demeurer à la pointe du paysage médiatique en constante évolution, en incitant à l'usage créatif des médias sociaux et autres formes de communication interactive. Bien entendu, les plus grands bénéficiaires de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse sont les jeunes athlètes qui reconnaissent, pour la majorité, que les JOJ sont une expérience unique dans une vie. Ils ont quitté les JOJ avec davantage d'assurance, de connaissances et de nouvelles amitiés, ce qui les aidera à dépasser les différences culturelles, ethniques, religieuses et même linguistiques qu'ils rencontreront.Je suis convaincu que nous retrouverons quelques-uns des participants de ces JOJ à de prochains Jeux Olympiques. Certains prévoient déjà d'être présents aux Jeux à Londres et à Sotchi.Toutefois, même si leur carrière s'achève après les JOJ, les participants peuvent devenir les ambassadeurs convaincus des valeurs et du Mouvement olympiques. Nous avons déjà bénéficié de leur contribution à des événements comme la 7e Conférence mondiale sur le sport, l'éducation et la culture, et la récente 5e Conférence mondiale sur la femme et le sport de Los Angeles. D'autres anciens participants des JOJ servent de modèles dans leur école et au sein de leur communauté, montrant l'exemple en incarnant les valeurs olympiques et en incitant leurs camarades à pratiquer une activité physique. Leur action sera à l'origine de ce qui promet de devenir un héritage constant et croissant des Jeux Olympiques de la Jeunesse. ? AVANT-PROPOS DE JACQUES ROGGE PRÉSIDENT DU COMITÉ INTERNATIONAL OLYMPIQUE REVUE OLYMPIQUE 07AVANT-PROPOS