page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

Cette photo: les Londoniens laissent éclater leur joie en 2005, après l'annonce de l'attribution des Jeux à Londres. REVUE OLYMPIQUE 33LONDRES 2012

On sait quand approchent les Jeux Olympiques dans une ville hôte lorsque les lieux comme les gens commencent à se faire beaux. Londres accroche les anneaux olympiques au Tower Bridge avec l'espoir d'une image aussi mémorable que celle des cinq anneaux sur le Harbour Bridge de Sydney pour les Jeux d'été en 2000.Durant les Jeux, les cinq anneaux descendront quotidiennement la Tamise, s'arrêtant devant chaque lieu d'histoire.La capitale britannique prévoit aussi de projeter les portraits d'olympiens célèbres sur la façade du Palais de Westminster (siège du parlement britannique) ainsi que sur la tour et la cloche de Big Ben.«Londres Olympique» s'apprête pour la grande soirée: la cérémonie d'ouverture du 27 juillet. Et la Grande-Bretagne est bien décidée à profiter de l'esprit et de l'énergie des Jeux au-delà des sites sportifs. Comme à Vancouver en 2010, le public pourra regarder les compétitions en direct, à Londres comme dans le reste du pays, sur des écrans géants. Plus de 70 000 volontaires et ambassadeurs de Londres ont été recrutés pour aider la famille olympique et les spectateurs à s'orienter en ville et sur les sites. Les innovations seront légion. En termes de retransmission, de nouvelles normes devraient être fixées par Londres 2012 avec les premières images olympiques en direct et en 3D des grands moments olympiques comme les cérémonies d'ouverture et de clôture et la finale du 100 m masculin. Les réseaux sociaux joueront également un rôle essentiel dans la diffusion du message puisque spectateurs et reporters pourront «tweeter» leurs expériences sur place en quelques secondes et demeurer informés du cours des compétitions via leurs téléphones portables.Tandis que les athlètes se donneront à fond dans les stades, les organisateurs des Jeux espèrent que chacun prendra part à la fête et célébrera les Jeux, même sans billets pour les compétitions. La «Le public pourra regarder les compétitions en direct, à Londres comme dans le reste du pays, sur des écrans géants.» 34 REVUE OLYMPIQUE LONDRES 2012