page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

Millenium Dome, The North Greenwich Arena accueillera les finales de gymnastique et de basketball. Autour de ces sites, les rues seront ornées des couleurs pimpantes de Londres 2012 : rose, mauve, orange et bleu. La municipalité a aussi distribué à chaque arrondissements des drapeaux et des bannières comportant les anneaux et les pictogrammes olympiques ainsi qu'un budget pour décorer places et voirie aux motifs olympiques, même dans les quartiers éloignés du déroulement des Jeux. Les Londoniens se sentiront ainsi partie intégrante des Jeux. Des festivals culturels sont aussi prévus en périphérie, ainsi que sur les quais sud de la Tamise où se trouvent quelques-unes des grandes salles de théâtre et de concerts de la ville.Sans volontaires, les Jeux ne pourraient avoir lieu et c'est là qu'entrent en scène les «Games Maker» (les faiseurs de Jeux). Londres 2012 a recruté près de 70 000 personnes pour faciliter le déroulement sans heurts de la manifestation. L'expérience sportive a été le critère d'embauche déterminant. Ainsi les membres de clubs d'aviron formeront le groupe de volontaires d'Eton Dorney, site de compétition olympique de l'aviron. Aussi, les organisateurs ont sélectionnés des milliers de personnes de diverses «La municipalité a aussi distribué à chaque arrondis-sements des drapeaux et des bannières comportant les anneaux et les pictogrammes olympiques ainsi qu'un budget pour décorer places et voirie aux motifs olympiques, même dans les quartiers éloignés du déroulement des Jeux. Les Londoniens se sentiront ainsi partie intégrante des Jeux.» 36 REVUE OLYMPIQUE LONDRES 2012

communautés qui parlent plusieurs langues. Les volontaires, cette année, seront facilement identifiables grâce à leurs uniformes rouge, comme celui des grenadiers de la reine, et violet « royal ». Mais les spectateurs noteront également le rose et le pourpre des 8 000 ambassadeurs de Londres. Ceux-ci seront postés hors des sites pour aider les spectateurs et les officiels à s'orienter. Ce système a bien fonctionné à Beijing, en 2008 et Londres a repris l'idée des kiosques éparpillés dans toute la capitale. La mairie a recruté ces ambassadeurs qui oeuvreront dans les gares comme à St-Pancras d'où partira le train «Javelot», reliant en sept minutes le parc olympique. Mais Londres 2012 et le Comité International Olympique souhaitent proposer un service sans précédent à tous ceux qui ne pourront pas assister aux Jeux, grâce à l'utilisation de la télévision numérique et en 3D, une grande première. Une audience estimée à 4,8 milliards de téléspectateurs aura accès aux images des Jeux. Ces dernières seront diffusées dans plus de 200 pays et territoires du monde entier, offrant une plus grande retransmission sur plus de plateformes qu'aucune autre édition des Jeux. Pour la première fois aux Jeux d'été, la société OBS (Services de retransmission olympiques) sera le seul diffuseur hôte qui produira les images et le son des compétitions pour les détenteurs de droits. Une partie des Jeux sera filmée en ultra haute définition, format télévisuel d'avenir d'une qualité 16 fois supérieure à la HD actuelle, grâce à un partenariat entre la BBC et NHK. L'action sportive retransmise dans le monde offrira des images de stades aux tribunes pleines de spectateurs passionnés. Les Britanniques jouissent d'une excellente réputation de supporters du sport et pas seulement des concurrents de leur pays. L'ambiance sur tous les sites reste l'une des images frappantes des Jeux du Commonwealth à Manchester en 2002. Les Jeux à Londres rivaliseront avec l'enthousiasme du public australien à Sydney en 2000. En Grande-Bretagne, la perspective de voir le Jamaïcain Usain Bolt à l'oeuvre sur le 100 m et le 200 m ou l'américain Michael Phelps foncer dans le bassin soulève autant d'enthousiasme que celle d'obtenir des médailles pour le pays grâce à ? Tout à gauche:la princesse Anne inaugure le centre d'eaux vives de la Lee. À gauche (en haut)Seb Coe, Vernon Kay et Gabby Logan de la BBC entament les festivités 2 012 heures avant les Jeux - inauguration officielle du stade olympique en mai. À gauche: le championnat d'athlétisme des universités et collèges britanniques a été le premier événement à avoir lieu dans le stade olympique en mai, avant l'inauguration officielle. REVUE OLYMPIQUE 37LONDRES 2012