page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84

www. olympic. orgREVUE OLYMPIQUE7 AVANT- PROPOS « À Vancouver, l'anticipation et la ferveur des aspirants concurrents, des spectateurs et des fans croissent davantage chaque jour. » L es Jeux Olympiques constituent peut- être l'oeuvre ultime de coopération. Ils ont du succès du fait du travail acharné de nombreuses personnes et organisations et, notamment, les comités d'organisation, les Fédérations Internatio - nales sportives, les Comités Nationaux Olympiques, les volontaires, les diffuseurs, les médias et les sponsors. C'est pourquoi il me semble que je parle pour tous au sein du Mouvement olympique quand je dis que nous devons reconnaître que les Jeux ne restent pas intouchés par la situation économique actuelle. Néanmoins, j'ai toute confiance dans la force du Mouvement, et en sa capacité à surmonter l'adversité et les défis sans précédent auxquels le monde est confronté, ce qui n'ira pas sans une période très difficile et inquiétante pour beaucoup. Les comités d'organisation des Jeux à Vancouver, à Londres et à Sotchi font bien de demeurer concentrés sur la rentabilité, gérant leurs budgets sagement en vue de présenter des Jeux qui bénéficieront aux villes hôtes et au monde entier. Car, même au coeur de cette récession, les Jeux peuvent être un catalyseur d'excellence et une occasion unique. Ils peuvent se révéler un terrain d'expérimentation et une vitrine pour ce que la ville hôte et le pays d'accueil ont à offrir. À la suite des Jeux Olympiques de 2008 à Beijing, des études montrent non seulement un intérêt accru pour le Mouvement olympique mais encore une affection toujours croissante pour les Jeux Olympiques. Elles révèlent aussi que le monde a développé un nouveau point de vue sur la Chine et un grand respect pour les accomplissements du peuple chinois. Les Jeux exceptionnels à Beijing ont été à l'origine d'audiences de télévision record dans le monde entier. Et je tiens à ce que les Jeux d'hiver à Vancouver en 2010 remportent exactement le même succès, de leur propre façon bien évidemment. Au cours de la période précédant les prochains Jeux d'hiver, à un an de la cérémonie d'ouverture et trois ans de préparation seulement avant les Jeux d'été à Londres, il est essentiel que nous planifiions tout en vue d'un impact élevé et d'un héritage à long terme. C'est maintenant, alors qu'il reste encore tant à faire, que les futurs organisateurs peuvent tirer le meilleur parti de ce que les Jeux ont à proposer, tout en s'en tenant, comme l'exige le public, aux normes les plus élevées et à une gestion drastique des coûts. L'héritage et les bénéfices des Jeux peuvent être immenses. Le COVAN oeuvre avec le gouvernement et les partenaires locaux en vue de proposer des sites spectaculaires pour les sports en 2010 qui procureront à la région de Vancouver- Whistler de précieux équipements, aussi bien pour les sports d'hiver que pour ceux d'été et les loisirs du grand public après les Jeux. Le village olympique et paralympique de Vancouver représentera, après les Jeux, la première phase d'un ensemble immobilier à usage mixte, avec 1 100 unités résidentielles dont un grand nombre de logements à loyers modérés subventionnés. Celui de la station de montagne de Whistler deviendra un quartier permanent à usage mixte conçu avec l'objectif de loger 75 % de la main- d'oeuvre dans la station même. Les Jeux devraient stimuler le tourisme et inciter les athlètes canadiens aux plus hautes performances. Mais, plus important encore, il y a les programmes éducatifs qui transmettent le message olympique d'engagement, de détermination et de passion aux écoliers du Canada et de l'ensemble du monde. À Vancouver, l'anticipation et la ferveur au sein des aspirants concurrents, des spectateurs et des fans croissent davantage chaque jour. La première série de billets des Jeux proposés au public s'est vendue en quelques jours. Dans l'intervalle, à Londres, le parc olympique restera en chantier pour quelque temps encore. Mais, bien gérés, les Jeux peuvent être à l'origine de bénéfices économiques et sociaux accumulés pour les générations à venir. Les préparatifs sont également lancés à Singapour et à Innsbruck, villes hôtes des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été en 2010 et d'hiver en 2012. Je suis extrêmement enthousiaste quant à l'avenir du Mouvement olympique et de ses valeurs. Je ne doute pas que dans ces temps difficiles, les idéaux olympiques acquièrent une résonnance encore plus singulière et que les prochaines éditions des Jeux, catalyseurs d'énergie, relèveront le défi de motiver les peuples du monde entier. ¦ AVANT- PROPOSDE JACQUESROGGE PRÉSIDENT DU COMITÉ INTERNATIONAL OLYMPIQUE