page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84
page 85
page 86
page 87
page 88
page 89
page 90
page 91
page 92
page 93
page 94
page 95
page 96
page 97
page 98
page 99
page 100
page 101
page 102
page 103
page 104
page 105
page 106
page 107
page 108
page 109
page 110
page 111
page 112
page 113
page 114
page 115
page 116
page 117
page 118
page 119
page 120
page 121
page 122
page 123
page 124
page 125
page 126
page 127
page 128
page 129
page 130
page 131
page 132
page 133
page 134
page 135
page 136

ENSEIGNER LES VALEURS UN MANUEL D'ÉDUCATION OLYMPIQUE INFORMATIONS DE RÉFÉRENCE ......................................................................... 26 RELIÉS PAR LES ANNEAUX : LE SYMBOLE OLYMPIQUE .......................... 29 FAIRE FLOTTER LE DRAPEAU ................................................................................. 31 PROMETTRE : LE SERMENT OLYMPIQUE....................................................... 33 PLUS VITE, PLUS HAUT, PLUS FORT ................................................................... 34 ILLUMINER L'ESPRIT : LA FLAMME OLYMPIQUE .................................... 36 SYMBOLES DE PAIX ................................................................................................... 38 REPRÉSENTER L'ESPRIT : AFFICHES DES JEUX OLYMPIQUES ............ 39 ART ET ATHLÉTISME EN GRÈCE ANCIENNE ................................................... 41 UN MONDE, UN RÊVE – BEIJING 2008 .............................................................. 42 « ... OÙ LA COMPRÉHENSION DE LA CONCEPTION ABSTRAITE DE L'IDÉOLOGIE OLYMPIQUE EN TANT QUE MOUVEMENT DE PAIX ET DE COMPRÉHENSION INTERNATIONALE PREND-ELLE FORME HUMAINE ? LA RÉPONSE EST DANS LES CÉRÉMONIES... » ( JOHN MACALOON) 1 Ci- dessus : Turin 2006, la spectaculaire cérémonie d'ouverture a perpétué la tradition des Jeux d'été et d'hiver. CÉLÉBRER LES VALEURS PAR LES SYMBOLES ET LES CÉRÉMONIES SECTION 2 CÉLÉBRER LES VALEURS PAR LES SYMBOLES ET LES CÉRÉMONIES ENSEIGNER LES VALEURS25 1 MacAloon, J. ( 1996). Les cérémonies olympiques comme lieu d'échanges interculturels, in De Moragas, M., MacAloon, J., et Llinits, M. ( Eds.). Cérémonies olympiques : Continuité historique et échanges culturels. Lausanne, Comité International Olympique, pp. 29- 43.

P ierrede Coubertin ( 1863- 1937), le fondateur des Jeux Olympiques modernes comprit l'importance de l'émotion et de l'imagination comme outils éducatifs. Il intégra les sports à la culture dans l'organisation des Jeux. Il créa les symboles et encouragea les cérémonies, la musique, la décoration. Ces expériences artistiques et culturelles rendent les Jeux différents des autres manifestations sportiveset offrent une base pour des activités fondées sur les valeurs dans diverses matières des programmes scolaires, comme le sport et l'éducation physique. ANNEAUX ET DRAPEAU OLYMPIQUES Le symbole le plus largement reconnu des Jeux est celui des cinq anneaux entrecroisés aux couleurs bleue, noire, rouge, jaune et verte. Ils sont entrelacés pour témoigner de l'universalité de l'Olympisme. L'une de ces cinq couleurs au moins ( avec le fond blanc) apparaît dans le drapeau de chaque pays participant. Les anneaux sont souvent considérés comme représentant les cinq parties du monde prenant part aux Jeux : Europe, Asie, Océanie, Afrique et Amérique. Le drapeau olympique porte les cinq anneaux en couleur sur un fond blanc. Il fut hissé pour la première fois dans un stade olympique aux Jeux de 1920 à Anvers. À chaque édition des Jeux, le drapeau est porté dans le stade durant la cérémonie d'ouverture et hissé à un mât. Il doit flotter sur le stade toute la durée des Jeux. La baisse du drapeau lors de la cérémonie de clôture signale la fin des Jeux. Le maire de la ville hôte transmet alors le drapeau au maire de la prochaine ville hôte qui accueillera les Jeux. DEVISE OLYMPIQUE La devise olympique est CITIUS, ALTIUS, FORTIUS qui en latin signifie PLUS VITE, PLUS HAUT, PLUS FORT. Cette devise a été créée en 1891 par le père Henri Didon, un ami de Pierre de Coubertin, et adopté par le CIO en 1894. INFORMATIONS DE RÉFÉRENCE 26ENSEIGNER LES VALEURS SECTION 2 CÉLÉBRER LES VALEURS PAR LES SYMBOLES ET LES CÉRÉMONIES Les Jeux Olympiques vivent dans l'imagination par leurs symboles et leurs traditions. Les voici présentés dans cette section qui montre comment ils peuvent être utilisés pour promouvoir les valeurs de l'Olympisme. Ci- dessus : Turin 2006, Stefania Belmondo ( ITA), dernière porteuse de la flamme lors de la cérémonie d'ouverture. À droite: Athènes 2004, lever du drapeau à la cérémonie d'ouverture. MESSAGE OLYMPIQUE « LE PLUS IMPORTANT AUX JEUX OLYMPIQUES N'EST PAS DE GAGNER MAIS DE PARTICIPER… DE MÊME QUE LE PLUS IMPORTANT DANS LA VIE N'EST PAS DE TRIOMPHER MAIS DE SE BATTRE BIEN. » Ces paroles sont affichées au tableau principal à chaque édition des Jeux. Pierre de Coubertin les emprunta d'un discours qu'il avait entendu en 1908. FLAMME ET TORCHE OLYMPIQUES La flamme olympique symbolise la lutte pour la perfection et le combat pour la victoire. Elle représente aussi la paix et l'amitié. La tradition du flambeau remonte aux Jeux de 1936 à Berlin et est demeurée depuis une coutume olympique. La torche est allumée aux rayons du soleil à Olympie, Grèce, et ensuite relayée de coureur en coureur jusqu'à la ville hôte. Là elle enflamme une vasque qui brûle toute la durée des Jeux et est éteinte lors de la cérémonie de clôture. CÉRÉMONIE D'OUVERTURE La cérémonie d'ouverture est la première manifestation publique des Jeux Olympiques et sa responsabilité revient d'abord au comité d'organisation de la ville hôte. Le protocole de la cérémonie est fixé par la Charte olympique ( voir encadré à droite). HYMNE OLYMPIQUE La musique en est l'oeuvre du compositeur grec Spyros Samaras et les paroles ont été ajoutées par le poète grec Kostis Palamas en 1896. Il a été adopté par le CIO en 1958. Il est joué aux cérémonies d'ouverture et de clôture de tous les Jeux Olympiques et lors de toutes les cérémonies officielles du Comité International Olympique.