page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84
page 85
page 86
page 87
page 88
page 89
page 90
page 91
page 92
page 93
page 94
page 95
page 96
page 97
page 98
page 99
page 100
page 101
page 102
page 103
page 104
page 105
page 106
page 107
page 108
page 109
page 110
page 111
page 112
page 113
page 114
page 115
page 116
page 117
page 118
page 119
page 120
page 121
page 122
page 123
page 124
page 125
page 126
page 127
page 128
page 129
page 130
page 131
page 132
page 133
page 134
page 135
page 136

ENSEIGNER LES VALEURS UN MANUEL D'ÉDUCATION OLYMPIQUE SECTION 3 PARTAGER LES VALEURS PAR LE SPORT ET LES JEUX ENSEIGNER LES VALEURS53 YAEL ARAD – ISRAËL – JUDO En remportant la médialle d'argent en judo aux Jeux Olympiques de 1992, Yael Arad, 29 ans, fut la 1èreIsraélienne à gagner une médaille olympique. En Israël, elle dut s'entraîner avec l'équipe masculine car elle avait du mal à trouver des partenaires. NAWAL EL MOUTAWAKEL – MAROC – HAIES Nawal El Moutawakel fut la première femme africaine à gagner une médaille d'or. Aux Jeux de 1984 à Los Angeles, elle étonna le monde en gagnant le 400 m haies. Son talent de coureuse de haies fut reconnu par les entraîneurs de l'Université de l'État de Iowa où elle étudiait en 1983. Il lui fallut un an pour atteindre le sommet du podium. Elle est devenue une héroïne au Maroc et depuis a pris une part active dans le développement du sport féminin dans ce pays et dans le monde. Elle a prêté son nom et sa renommée à divers projets humanitaires. Elle est membre fondateur et présidente de l'Association marocaine pour le sport et le développement et siège en tant que membre du Comité National Olympique marocain. En 2006, elle fut l'une des huit personnalités à porter le drapeau olympique à la cérémonie d'ouverture des Jeux d'hiver de 2006 à Turin. Ses exploits et son action de dirigeante inspirent les femmes, en Afrique mais aussi dans le monde entier. TEGLA LOROUPE – KENYA – MARATHON Tegla Loroupe est une coureuse de marathon de 1 m 53. Elle fut la 1èreAfricaine à gagner un marathon mondial. En 1994, elle remporta celui de New York. Loroupe, 23 ans, face à la désapprobation de son père, fut encouragée à courir au Kenya par sa mère et sa soeur. Elle prit part au 10 000 mà Atlanta en 1996 pour se reposer des marathons. Bien qu'elle n'ait pas gagné de médaille, ses succès ont encouragé nombre de kényanes à devenir des coureuses de classe mondiale. GHADA CHOUA'A – SYRIE – HEPTATHLON Ghada Choua'a décrocha la médaille d'or en heptathlon aux Jeux de 1996 à Atlanta. Sa médaille d'or fut la 1èrejamais remportée par la Syrie. En 1995 elle avait été sacrée championne du monde de cette discipline en 1995. Certains disent que les femmes qui gagnent l'heptathlon sont les meilleures athlètes de toutes. FATUMA ROBA – ÉTHIOPIE – MARATHON Fatuma Roba, policière éthiopienne, fut la 1èreAfricaine à gagner un marathon olympique. Aux Jeux de 1996 à Atlanta, Roberta finit la course en deux heures, vingt- six minutes et cinq secondes. Deux minutes avant l'arrivée de la deuxième, la Russe, Valentina Yegorova, titulaire de la médaille d'or en 1992. DISCUSSION Nombreuses sont les raisons qui expliquent pourquoi il est difficile pour les jeunes femmes de devenir championnes olympiques. Discutez certaines de ces raisons. Par le passé, on pensait que les femmes ne pouvaient courir de longues distances comme les courses de marathon. Aux Jeux Olympiques, le marathon n'a pas admis les femmes avant 1984. Joan Benoit ( USA) remporta la première médaille d'or du marathon. Aujourd'hui, les femmes comme les hommes courent le marathon. Pourquoi selon vous, pensait- on que les femmes ne pouvaient pas supporter un marathon ? Votre communauté ou votre pays soutient- elle la participation féminine à des activités physiques ? Pourquoi ? Pourquoi pas ? Les filles, selon vous, devraient- elles participer et concourir en sport et dans des activités physiques ? Pourquoi ? Pourquoi pas ? Interviewez une femme athlète dans votre communauté. Pourquoi le sport est- il important pour elle ? Quelles barrières a- t- elle renversées ? Comment les a- t- elle renversées ? De quelle aide particulière a- t- elle eu besoin ? 1Barcelone 1992 : Yael Arad ( ISR) célèbre sa médaille d'argent en judo féminin. 2Los Angeles 1984 : Nawal El Moutawakel ( MAR) y fut la première Africaine à gagner une médaille d'or. 3 Sydney 2000 : la marathonienne Tegla Loroupe ( KEN) prit part au 10 000 m, ce qui inspirera nombre de coureuses kényanes. 4Atlanta 1996 : Ghada Choua'a en route pour la première médaille d'or syrienne. 5Atlanta 1996 : Fatima Roba ( ETH) est la première Africaine à remporter le marathon féminin. 1 2 3 4 5

À gauche ( en haut) : Ljiljana Ljubisic ( CAN) ( à gauche), médaille d'or du disque aux Jeux Paralympiques de 1992 à Barcelone. Elle avait 18 mois quand elle commença à perdre la vue, après une erreur de médicaments. Une série de transplantation de la cornée n'est pas parvenue à l'empêcher de devenir aveugle. À gauche ( en bas) : Sydney 2000, Béatrice Hess ( FRA) ( à g.) domina le bassin aux Jeux Paralympiques à Sydney. Elle se réjouit ici avec Maria Teresa Perales ( ESP). Hess, paralysée cérébrale légère, a gagné 19 médailles d'or en tout en natation aux Jeux Paralympiques. CORPS, VOLONTÉ ET ESPRIT : ATHLÈTES PARALYMPIQUES Au centre du Musée Olympique à Lausanne, Suisse, figure une présentation des athlètes du Mouvement paralympique, avec des équipements utilisés par les concurrents des sports paralympiques, des photos d'athlètes paralympiques en compétition. Les cartels indiquent : « Corps, Volonté, Esprit » – une phrase qui semble résumer les exploits exceptionnels accomplis par ces athlètes au courage inouï. L es Jeux Paralympiques sont des épreuves sportives de haut niveau pour des athlètes répartis dans différentes catégories de handicaps. Les épreuves insistent clairement cependant sur l'accomplissement des athlètes plutôt que sur leurs handicaps. À partir des Jeux de 2012, la ville hôte désignée pour organiser les Jeux Olympiques devra aussi s'engager à accueillir les Jeux Paralympiques. DISCUSSION L'esprit en mouvement, telle est la devise du Comité International Paralympique. Est- ce une bonne devise ? Pourquoi ? Expliquez les citations suivantes dans vos propres termes : « IL Y A DEUX FAÇONS DE PRENDRE LA VIE : RESTER ASSISE ENTRE VOS QUATRE MURS, LA TÊTE DANS LE SABLE EN ESPÉRANT QUE CELA PASSERA, OU ENFILER VOS GANTS DE BOXE ET PRENDRE LA VIE AUSSI BIEN QUE POSSIBLE SELON VOTRE SAVOIR FAIRE. » ( LJILJANA LJUBISIC) « TOUT EST LIÉ À MA DÉCOUVERTE DE LA NATATION. CELA M'A OUVERT LA PORTE À TOUT, M'A LIBÉRÉE ET DONNÉ UNE PLACE DANS LA SOCIÉTÉ. » ( BÉATRICE HESS) Pourquoi les athlètes paralympiques sont- ils une source d'inspiration pour nous tous ? 54ENSEIGNER LES VALEURS SECTION 3 PARTAGER LES VALEURS PAR LE SPORT ET LES JEUX