page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84
page 85
page 86
page 87
page 88
page 89
page 90
page 91
page 92
page 93
page 94
page 95
page 96
page 97
page 98
page 99
page 100
page 101
page 102
page 103
page 104
page 105
page 106
page 107
page 108
page 109
page 110
page 111
page 112
page 113
page 114
page 115
page 116
page 117
page 118
page 119
page 120
page 121
page 122
page 123
page 124
page 125
page 126
page 127
page 128
page 129
page 130
page 131
page 132
page 133
page 134
page 135
page 136

64ENSEIGNER LES VALEURS SECTION 3 PARTAGER LES VALEURS PAR LE SPORT ET LES JEUX AVANT DE LIRE – QUESTIONS À POSER Quelles sont les qualités nécessaires pour atteindre ses objectifs avec succès ? Qu'arrive- t- il en cas d'échec ? LECTURE La longue route vers la victoire : Dan Jansen7 De toutes les histoires olympiques qui nous enseignent la persévérance, très peu sont aussi mémorables que celle de Dan Jansen. La plupart des victoires de patinage de vitesse se décident par une marge de 1/ 100 de seconde. Cette victoire- ci aura pris plus de dix ans. Le monde découvrit Jansen pour la première fois aux Jeux de 1984 à Sarajevo, Yougoslavie. Américain relativement inconnu, il se plaça magistralement 4edans le 500 m. À Calgary en 1988, il était le favori dans cette épreuve et celle du 1 000m. Mais le sort avait d'autres plans. La soeur de Jansen atteinte d'une leucémie mourut quelques minutes avant la course et, dans son dernier échange avec elle, il lui promit de gagner en son honneur. Au lieu de quoi, Jansen tomba, non pas une mais deux fois dans chacune des courses et quitta Calgary les mains vides. Quatre ans plus tard à Albertville, il était de nouveau le favori. Et après une performance décevante, revint sans médaille. En 1994, Jansen se prépara pour ses quatrièmes Jeux d'hiver, à Lillehammer. Il savait que c'était là sa dernière chance et espérait pouvoir laisser son passé derrière lui une bonne fois pour toute. Mais à la première course, dans l'horreur générale, Jansen glissa de nouveau dans le 500 m et termina 8e. Il lui restait une seule course. La dernière de sa carrière. Quatre jours après sa malheureuse chute, le pistolet donna le départ et c'est alors que tout se mit parfaitement en place. Dix années de déception furent soudain effacées et Jansen prit la première place en battant un record du monde. Dans son tour d'honneur sur la piste, il portait dans ses bras sa fille prénommée Jane en souvenir de sa soeur. Cette histoire à la fin heureuse est devenue source d'inspiration pour les athlètes du monde entier. DISCUSSION Expliquez pourquoi, selon vous, Dan Jansen a persévéré dans sa longue route vers la médaille olympique. Quels aspects des valeurs de l'Olympisme ses actions représentent- elles ? Ci- dessus : Albertville 1992, la médaille d'or de Dan Jansen ( USA) était attendue dans le 500 m patinage de vitesse. Finalement, il termina quatrième. LA LONGUE ROUTE VERS LA VICTOIRE : L'HISTOIRE D'UN ATHLÈTE Dans les temps anciens, comme de nos jours, être un athlète olympique était un honneur suprême. Les champions olympiques de l'antiquité avaient droit à des égards de la part de leur ville d'origine pour le restant de leurs jours. Aujourd'hui, les athlètes qui remportent des médailles ont droit aussi à des hommages spéciaux et sont célébrés dans leur pays. Près de 100 000 olympiens ( athlètes ayant participé aux Jeux Olympiques), témoignent de l'esprit olympique dans le monde. 7 Adapté du site Web du CIO. « Triomphe de l'humanité 2002: Dan Jansen » En ligne à httpi/ www. olympic. org/ uk/ passion/ humanity/ jansen_ uk. asp. Obtenu le 5 juillet 2006. ( Des modifications légères facilitent la compréhension des lecteurs qui ne sont pas d'expression anglaise.)

ENSEIGNER LES VALEURS UN MANUEL D'ÉDUCATION OLYMPIQUE INFORMATIONS DE RÉFÉRENCE ....................................................... 66 INTERPRÉTER LES PRINCIPES FONDAMENTAUX ..................... 68 PROJET D'AFFICHE SUR LES VALEURS.......................................... 70 A. JOIE DE L'EFFORT ................................................................................... 71 Vivre la joie ! ..................................................................................................... 72 Courir pour la joie : Kipchoge Keino ( marathon, Kenya) ............. 72 La tête haute : Cecilia Tait ( volleyball, Pérou) .................................... 72 Paralympiens en action ! .......................................................................... 73 Bons mouvements ..................................................................................... 74 Choisissez un sport .................................................................................... 76 Corps et image : votre plan forme ........................................................ 78 Racines et rites : la culture du sport ..................................................... 79 Épreuves d'athlétisme en Grèce ancienne : essayez- les ! ........ 81 B. FAIR- PLAY.................................................................................................. 82 Vivre le fair- play ............................................................................................. 83 Fair- play sur la piste de bobsleigh : Eugenio Monti ( bobsleigh, Italie)........................................................... 83 Ci- dessus : concours international de dessin 1985, Elena Barbu ( 12 ans), Roumanie. LES CINQ VALEURS ÉDUCATIVES DE L'OLYMPISME SECTION 4 LES CINQ VALEURS ÉDUCATIVES DE L'OLYMPISME ENSEIGNER LES VALEURS 65 Merci pour le bâton de ski ! Bjørnar Håkensmoen ( ski de fond, Norvège) .................................. 83 Fair- Play en haute mer: Lawrence Lemieux ( voile, Canada) ..................................................... 84 Voir, entendre, sentir, toucher, goûter.................................................. 86 Qu'est- ce que le fair- play ? ...................................................................... 87 Inventez un jeu du fair- play ....................................................................... 88 La règle d'or .................................................................................................... 89 Le fair- play, un projet juste ........................................................................ 90 C. RESPECT DES AUTRES....................................................................... 91 Vivre le respect ! ............................................................................................ 92 Noir et Blanc aux Jeux Olympiques – Amis pour toujours : Luz Long ( Allemagne) et Jesse Owens ( États- Unis) .................... 92 « Je fais le rêve » – Martin Luther King ................................................... 93 La paix commence avec moi ................................................................. 94 Droits de l'homme : aphabet du respect et de l'acceptation ... 95 Mes droits = Mes responsabilités ......................................................... 96 Droits de l'homme : jeux de rôle ............................................................. 97 Temps de pause ! ......................................................................................... 98 Jours heureux ............................................................................................. 100 D. À LA RECHERCHE DE L'EXCELLENCE...................................... 101 Vivre l'excellence ....................................................................................... 102 Rencontre avec l'athlète chinoise du siècle : Deng Yaping ( tennis de table, Chine) ............................................... 102 « Le football, c'est ma vie » : Roger Milla ( football, Cameroun) ........................................................ 103 Le conte des deux athlètes : Liz Hartel et Jubilee ( sports équestres, Danemark) ................... 104 Savez- vous rêver ? .................................................................................. 105 Donner le meilleur de soi.......................................................................... 106 Anges ou démons : difficile de choisir .............................................. 108 Vous êtes un champion ! ....................................................................... 109 Paroles d'inspiration .................................................................................. 110 « Je finirai la course ! » John Akhwari ( marathon, Tanzanie) ...... 111 E. ÉQUILIBRE ENTRE LE CORPS, LA VOLONTÉ ET L'ESPRIT..... 112 Planifier l'équilibre du cadre d'apprentissage ................................ 113 Vivre l'équilibre ............................................................................................. 114 La grâce sous pression : Michelle Kwan ( patinage artistique, États- Unis) ........................... 114 « Quand la volonté prend le dessus » : Shun Fujimoto ( gymnastique, Japon) ............................................... 116 Apprendre en pratiquant ......................................................................... 117 Corps, esprit et spritualité en Grèce ancienne.............................. 118 Gagner et perdre : ce qui est important ........................................... 119 Paroles de sagesse .................................................................................. 120 Beaucoup de cultures, d'élèves, d'intelligences ......................... 122