page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84
page 85
page 86
page 87
page 88
page 89
page 90
page 91
page 92
page 93
page 94
page 95
page 96
page 97
page 98
page 99
page 100
page 101
page 102
page 103
page 104
page 105
page 106
page 107
page 108
page 109
page 110
page 111
page 112
page 113
page 114
page 115
page 116
page 117
page 118
page 119
page 120
page 121
page 122
page 123
page 124
page 125
page 126
page 127
page 128
page 129
page 130
page 131
page 132
page 133
page 134
page 135
page 136

82ENSEIGNER LES VALEURS SECTION 4 LES CINQ VALEURS ÉDUCATIVES DE L'OLYMPISME T raditionnellement, le fair- play est un concept sportif qui insiste sur la nécessité de jouer selon les règles. Les arbitres et officiels interprètent et font observer les règles par des sanctions et des punitions. Aujourd'hui, le fair- play a un sens qui va au- delà du sport et le respect des règles. L' esprit de fair-play est difficile à définir mais simple à identifier par des types précis de comportements ( se serrer la main à la fin d'un match, par ex.). Ce concept est devenu si populaire que presque tous les pays ont élaboré son équivalent dans leur langue. Bien qu'il prenne son origine dans Ci- dessous : Athènes 2004, un drapeau du fair- play est déployé avant le match du Groupe F entre l'Allemagne et le Mexique, lors du tournoi olympique de football en 2004. B: FAIR- PLAY Le fair- play est un concept sportif, mais il s'applique partout dans le monde d'aujourd'hui de bien des façons. Apprendre à observer un comportement fair- play en sport peut amener au renforcement du fair- play autour de soi et dans la vie. Le fair- play ne s'attrape pas; il doit être enseigné. « LE FAIR- PLAY RELÈVE DES DROITS DE L'HOMME. C'EST PAR L'ÉDUCATION QUE TOUS ET CHACUN DE NOUS… POUVONS ACQUÉRIR UNE CONNAISSANCE PLUS VASTE DES DROITS DE L'HOMME UNIVERSELS. » ( KOICHIRO MATSURA, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'UNESCO. LES DROITS DE L'HOMME ET LA NÉCESSITÉ DE LES CONNAÎTRE. UNESCO, JANVIER 2001.) le système de valeurs de la culture euro-américaine, le fair- play est mondialement reconnu comme un principe de base des droits humains. L'attitude fair- play n'est pas automatique lorsque enfants et jeunes pratiquent des activités par équipes ou de groupes. En fait, une recherche dans plusieurs pays montre de façon préoccupante que certaines activités sportives de compétition contribuent à des comportements injustes – tricherie, abus de substance et aggression. 4Le fair-play – en sport ou dans un autre contexte – doit être enseigné et puisque c'est une idée que les enfants semblent être prêts à accepter facilement, transmettre la notion de fair- play est utile dans un grand nombre de contextes éducatifs. 5Les enfants ont un sens aigu de ce qui est juste. Dès lors, le fair- play peut être enseigné dans les classes primaires et celles des plus âgées. Les activités qui suivent reflètent le vaste choix de possibilités à cette fin. . 4 Bredemeier, B. J., Shields, David, L., Weiss, Maureen R., Cooper, Bruce A. B. ( 1986). The relationship of sport involvement with children's moral reasoning and aggression tendencies. Journal of Sport Psychology, 8( 4), 304- 318. 5 Bredemeier, B. J. & Shields, D. ( 1995). Character development and physical activity. Champaign, IL: Human Kinetics.

ENSEIGNER LES VALEURS UN MANUEL D'ÉDUCATION OLYMPIQUE AVANT DE LIRE Essayez de vous souvenir d'un moment où quelqu'un vous a fait quelque chose qu'il n'était pas tenu de faire. Cette personne s'est écartée de son chemin pour vous aider. Comment l'avez- vous ressenti ? Pourquoi appelle- t- on « fair- play » ce type d'action ? LECTURE Fair- play sur la piste de bobsleigh6 L'Italien Eugenio Monti est entré dans l'histoire du fair- play olympique à Innsbruck, Autriche, lors des Jeux d'hiver de 1964. Il était alors l'un des meilleurs descendeurs de bobsleigh du monde. Un bobsleigh est un cocon en fibre de verre dans lequel les coureurs glissent à 150 km heure sur une descente gelée à flanc de montagne. Ce sport se pratique à deux ou à quatre. Le but du conducteur et des trois passagers est de s'efforcer de maintenir le bob stable et équilibré durant cette folle descente à toute allure, le long des parois de la piste et de franchir la ligne d'arrivée avec le temps le plus rapide. Monti avait déjà remporté la médaille de bronze dans le bob à quatre. Il comptait vraiment gagner l'or dans le bob à deux. Alors qu'avec son partenaire il attendait son tour, il perçut une certaine confusion autour du bob de ses principaux rivaux, les Britanniques Robin Dixon et Tony Nash. Ils avaient perdu un des rivets qui fixent le patin au bob, sans lequel ils ne pouvaient participer à la course. Qu'allait- il arriver ? Sans y réfléchir plus longtemps Monti leur prêta un rivet de son propre bob. Nash et Dixon descendirent et gagnèrent la médaille d'or. Monti dut se contenter de la troisième place. Cet acte de générosité lui valut la médaille du fair- play décernée par l'UNESCO. Monti ne se laissa pas démonter et poursuivit son rêve de gagner une médaille d'or. Et bien qu'ayant 40 ans, il s'entraîna de nouveau pour les Jeux d'hiver de 1968. Ses capacités et années d'expérience furent finalement recompensées. Il remporta deux médailles d'or, celle du bob à deux et du bob à quatre. DISCUSSION Pourquoi selon vous, Monti prêta un rivet à une équipe adverse alors que cela pouvait signifier la perte de la médaille, son rêve de tant d'années ? Est- ce que tout le monde agit ainsi ? Pourquoi Pourquoi pas ? Qu'est- ce qui était plus important à Monti que de gagner ? Bobsleigh est l'un de ces sports dans lesquels la qualité de l'équipement est essentielle pour avoir la chance de gagner une médaille. Est- ce juste ? Pourquoi ? Pourquoi pas ? Quels autres sports exigent un équipement onéreux et de pointe ? LECTURE Merci pour le bâton de ski ! 7 LES CANADIENS REMERCIENT L'ENTRAÎNEUR NORVÉGIEN POUR LE BÂTON DE SKI DE SARA RENNER DURANT LA COURSE ( Presse canadienne, 16 février 2006 : 6H00) De partout fusent les hommages à l'adresse de l'entraîneur de ski norvégien qui a prêté un bâton à la skieuse de fond canadienne, Sara Renner alors qu'elle venait de perdre le sien dans une épreuve des Jeux à Turin. Renner a envoyé une bouteille de vin à Bjørnar Håkensmoen et Ski de fond Canada a transmis ses remerciements. Le chef de mission norvégien peut s'attendre à recevoir aussi une lettre de remerciement du Comité olympique canadien. Avec ce bâton emprunté, Renner et sa coéquipière Ci- dessus : Innsbruck 1964, Bobsleigh Italia I avec les Italiens Eugenio Monti et Sergio Siorpaes à bord. VIVRE LEF AIR- PLAY SECTION 4 LES CINQ VALEURS ÉDUCATIVES DE L'OLYMPISME ENSEIGNER LES VALEURS 83 Les histoires qui présentent des attitudes fair- play nous inspirent tous. Les élèves pourront raconter ou rédiger leurs propres anecdotes après avoir lu ou écouté les histoires ci- dessous. 6 Le bobsleigh est un sport d'hiver pratiqué dans les pays qui ont des hivers froids. Les enfants glissent sur des pentes couvertes de neige à flanc de colline. Ces traîneaux ressemblent à des cocons qui enveloppent les coureurs. La piste de bobsleigh est une piste courbe entièrement couverte de glace. 7 Presse canadienne, 16 février 2006: 6h00.