page 1
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
page 7
page 8
page 9
page 10
page 11
page 12
page 13
page 14
page 15
page 16
page 17
page 18
page 19
page 20
page 21
page 22
page 23
page 24
page 25
page 26
page 27
page 28
page 29
page 30
page 31
page 32
page 33
page 34
page 35
page 36
page 37
page 38
page 39
page 40
page 41
page 42
page 43
page 44
page 45
page 46
page 47
page 48
page 49
page 50
page 51
page 52
page 53
page 54
page 55
page 56
page 57
page 58
page 59
page 60
page 61
page 62
page 63
page 64
page 65
page 66
page 67
page 68
page 69
page 70
page 71
page 72
page 73
page 74
page 75
page 76
page 77
page 78
page 79
page 80
page 81
page 82
page 83
page 84
page 85
page 86
page 87
page 88
page 89
page 90
page 91
page 92
page 93
page 94
page 95
page 96
page 97
page 98
page 99
page 100
page 101
page 102
page 103
page 104
page 105
page 106
page 107
page 108
page 109
page 110
page 111
page 112
page 113
page 114
page 115
page 116
page 117
page 118
page 119
page 120
page 121
page 122
page 123
page 124
page 125
page 126
page 127
page 128
page 129
page 130
page 131
page 132
page 133
page 134
page 135
page 136

84ENSEIGNER LES VALEURS SECTION 4 LES CINQ VALEURS ÉDUCATIVES DE L'OLYMPISME Beckie Scott ont gagné l'argent. « C'était un réflexe, » a déclaré Håkensmoen. « Je n'ai pas eu à réfléchir. Dans l'équipe norvégienne, notre politique est de nous aider les uns les autres. Nous devons concourir dans les mêmes conditions. Tout le monde doit avoir deux skis et deux bâtons. » Pour Håkensmoen, prêter un bâton était un geste tout simple. Pour d'autres, c'est un exemple de l'esprit olympique qui parfois est perdu dans la quête de médailles. DISCUSSION Qu'est- ce qui semble plus important que de gagner une médaille pour l'entraîneur norvégien ? L'équipe norvégienne a terminé à la quatrième place sans médaille. Est- il juste d'aider une autre équipe qui, si elle vous bat, vous empêchera de gagner une médaille ? LECTURE Fair- play en haute mer C'était le samedi 24 septembre 1988, le Canadien Lawrence Lemieux, était en deuxième position sur son petit yacht lors des régates olympiques de Séoul. La course avait lieu dans la confusion de vents élevés par une mer très agitée sur la côte coréenne. Marin expérimenté, Lemieux connaissait particulièrement bien ces conditions, il était à même de défier le favori pour la médaille d'or. Soudain, du coin de l'oeil, il aperçut un bateau vide dans la houle et un homme à la mer se débattant dans l'eau froide. Une vague plus forte que les autres l'avait jeté à la mer. Sans hésiter, Lemieux s'écarta de la course pour se rapprocher de l'homme qui se noyait et le repêcha, puis fit route vers le rivage pour obtenir de l'aide. Ceci fait, il reprit la course pour terminer loin derrière le peloton de tête. Dans un réel esprit olympique, il abandonna ses chances de gagner la régate pour aider un concurrent. En reconnaissance de son action, le Comité International Olympique lui décerna un trophée olympique. Lemieux, heureux et surpris à la fois que les médias fassent autant de bruit pour quelque chose que n'importe quel marin aurait fait à sa place, déclara : « Si quelqu'un est en danger vous lui venez en aide, telle est la première règle de la voile. » DISCUSSION Quelle est la similarité entre les idées de l'entraîneur norvégien et celles de Lemieux pour ce qui est de gagner ? Êtes- vous d'accord ? Pourquoi ? Pourquoi pas ? À gauche : Turin 2006, Sara Renner ( CAN) dans le 10 km, ski de fond féminin. Ci- dessous, à gauche : Bjørnar Håkensmoen, entraîneur de ski de fond norvégien.

ENSEIGNER LES VALEURS UN MANUEL D'ÉDUCATION OLYMPIQUE SECTION 4 LES CINQ VALEURS ÉDUCATIVES DE L'OLYMPISME ENSEIGNER LES VALEURS 85 FEUILLED'ACTIVITÉ Rédigez une conversation qui pourrait avoir lieu selon vous entre Monti et Nash. Puis jouez- la. Racontez cette histoire comme si vous étiez Tony Nash ou Robin Dixon. Que diraient- ils selon vous ? Rédigez l'histoire du ski comme si vous étiez un reporter TV regardant le déroulement de cette course. Rédigez cette histoire comme si vous étiez la Norvégienne que Sara a battue en remportant sa médaille. Rédigez cette histoire de haute mer comme si vous étiez un reporter radio assistant à la course. Rédigez ou racontez des histoires de fair- play de votre club, école, quartier. Puis imitez les reporters en enregistrant à la radio ou à la TV une interview, en jouant les personnages de l'histoire. Vous pourriez également interviewer réellement les personnes au comportement fair- play de votre club, école ou quartier. LISTE DE CONTRÔLE ACTIVITÉ 1 ACTIVITÉ 2 ACTIVITÉ 3 ACTIVITÉ 4 1 2 3 DISCUSSION Ce sont des exemples de fair- play en sports individuels. Le fair- play intervient aussi souvent en sports d'équipe comme le football ou le hockey sur glace. Demandez-vous pourquoi les sports d'équipe ont plus de problèmes de fair- play. Comment les organisations tentent- elles de contrôler ces situations ? Cela a- t- il du succès ? Pourquoi ? Pourquoi pas ? Discutez le sujet suivant : « Ce sont toujours les perdants qui gagnent le trophée du fair- play. » 4